dimanche 20 mai 2007

Je balbutie, tu ronronnes

Et voilà !
Après moult hésitations, de longs atermoiements et des changements de cap constants, je suis revenu à la raison ^^
Il faut dire que les dés étaient pipés : après un an en mode Skyblog (j'assume !) et une autre année davantage sur le ton des carnets de voyage, je commençais à m'habituer à la vie en blog - et il aurait été très difficile de ne pas accompagner mon retour d'un nouveau site.
Puisse-t-il répondre à vos attentes, "fidèles lecteurs" ou nouveaux-venus - ou au moins aux miennes. Quelles sont-elles ? C'est là toute la question, et il n'est pas dit que vous en trouverez une réponse en ces pages...
Nous sommes au mois de mai, vous faites ce qui vous plaît, bienvenue !
Si vous l'ignorez, vous découvrirez bien assez tôt que je suis loin d'être insensible aux charmes du septième art, et pour moi "mai" rime invariablement avec "Cannes" (pour vous aussi, faites un effort.) Il se trouve que je ne me suis jamais trouvé aussi proche de la Croisette (tout sauf géographiquement parlant), mais que cette proximité ne s'est pas révélée suffisante, hélas ! Nous dirons donc que ce n'est que partie remise, et qu'un an de plus à attendre, ça excite les papilles. Et puis gérer Cannes avec un coq (jaune) dans le pâté, sur les Champs-Elysées, ç'a aussi son charme (aïe, déjà une phrase énigmatique, on est mal parti les enfants)...
Bref, pour ceux qui l'ignorent (bis), je rentre d'un an aux anges, d'un an aux Anges, d'un an à Los Angeles quoi, et il me faut au moins "tout ça" pour m'en remettre ("rush émotionnel intense dans les deux sens"). Bien que le retour soir étrangement plus aisé que prévu...
Il convient d'ajouter que divers éléments venus à point nommé dans des domaines variés font en sorte que ledit retour soit carrément plaisant - votre serviteur est très, très heureux.
Voilà, c'est dit !
Au-delà d'un certain penchant pour l'optimisme et le(s) bonheur(s) facile(s), j'ai tout de même l'impression d'être joliment gâté. Tout vient à point à qui sait attendre ?
Et voici donc le genre de billet d'humeur que vous aurez la chance (!) de retrouver plus ou moins régulièrement sur ces pages, avec des variables saisonnières évidemment pour le fond, et des formes différentes, selon l'avancée de mes progrès technologiques.
J'en salive d'avance - et suis déjà démesurément touché de vous trouver ici !
J'en connais un qui ronronne, et j'aime de plus en plus à l'accompagner, en espérant que mes balbutiements ici ou là gardent leur charme.
A suivre, très vite hein ?!!
Bonjour, vous ! C'est bon de vous retrouver...

13 commentaires:

Benja! a dit…

Joie de voir que les tribulations arthuresques ne s'arrêterons jamais et fierté de laisser le premier commentaire sur ce nouveau blog!!!
Jt'embrasse fort!
A très bientôt!

B.

Cam a dit…

Bonjour toi ... c'est bon de te retrouver .. surtout dans cet état d'esprit cannesque, chiquement parisien, joyeusement décalé.. J'ai hâte de le revoir mon arthur angéliquisé !..

Te pienso !

ikare a dit…

Rrron, RRRRRrron!

marykiki a dit…

toujours un plaisir de lire ton blog ;-) gros bisous d'Espagne!

Hélène a dit…

Arthur, Arthur, le seul blog que je lis toujours...(le seul blog que je lis tout court ? )
Plein de bisous de Cracovie!
Hélène

elisa a dit…

Aussi beau et neuf que toi !

Anonyme a dit…

Et on commence une autre histoire... Toujours ton fan number one, j'attends la suite avec impatience
Tibs

Mathilde a dit…

chose promise .... merci !

Eleonore a dit…

Lol!
x x

Julien a dit…

Ow Ow Arthur !

C'est marrant je me suis posé la question de savoir si tu continuerais...
Comme quoi y'a des drogues qui n'en ont pas l'air ^^ (et qui accessoirement ne font pas de mal)

Mine de rien c'est aussi le seul blog que je prend la peine de lire !

Bon retour encore from TouLouSe ^^

Krikri a dit…

bonjour a l ex californien,
un petit tour de magie et te voila en train de réécrire,
mon cher arthur si le cinema un jour te dénie, fais de l'écriture ton nouveau métier,
ou pourquoi un nouveau métier blogger pour les artistes, et pourquoi pas???
pour Cannes, essaye de m en reparler l année prochaine, je pourrais peut etre me débrouiller pour t emmener la bas...
bisous

lambassadrice a dit…

Mon Art, mon Septième Art. (oh le joli jeux de mots...). C'est vrai que tu aurais pu 'C(r)a(n)ner' avec ton Ambassadrice ès charme cette année... 4 jours sur l'eau, c'était une sacrée chance. Ce n'est que partie remise! Moi, j'ai défriché cet énorme festival pendant 4 jours et j'ai l'impression de n'en avoir vu qu'une infime partie (party!).

J'arrête-là ce commentaire qui risque de partir en 'biberine' (comme on dit de par chez nous). En tout cas j'aurais aimé le vivre avec toi mon ptit Art. Mais tout vient à point...Comme tu dis si bien.
Bon baisers de ellai

Alex a dit…

Tres heureuse de te retrouver sur la blogosphere... on prend toujours autant de plaisir a te lire, a tres bientot mon tres cher Art en esperant rencontrer le ronronnant ;-)
ps:desolee pour les fautes d'accent je suis chez un garagiste perdue au milieu de SF pour cause de cle de voiture perdue, sois sur que ca fera un super article sur mon blog