mardi 12 juin 2007

Des oubliées à 99 francs

Petit récapitulatif des derniers films que j'ai vus.


On commence par une grosse déception, devant l'Après lui de Gaël Morel. Dire que j'attendais beaucoup de ce film serait un euphémisme. Pour faire simple, Deneuve et Bouchez ont beau être au top et la musique fort belle, on s'agace vite devant des mouvements de caméra sans justification, des seconds rôles tous plus décevants les uns que les autres, et surtout le peu d'émotion(s) que nous procure cette histoire de mère qui se prend d'une affection particulière pour le meilleur ami de son fils, qui est aussi le responsable de sa mort récente (un comble !)


Question émotion(s) je vous conseille plutôt d'une part Loin d'elle, de Sarah Polley, film poignant sur l'amour vieillissant et Alzeihmer, avec une Julie Christie et un Gordon Pinsent impériaux; et d'autre part Le scaphandre et le papillon de Julian Schnabel (je prêche pour ma chapelle), belle et émouvante peinture (c'est le cas de le dire) d'un homme littéralement enfermé (c'est le cas de le dire 'bis') - la mise en scène sert impeccablement le propos du film, les relations, père-fils et avec les femmes, très bien exploitées. Mais étrangement, ce film ne me laisse pas de ressenti fort cinq jours après sa vision.


Côté "nouveautés", Cartouches gauloises, de Mehdi Charef, joli film sur une enfance forgée et marquée comme jamais par la guerre d'Algérie. Plein de défauts, mais qui en font son charme. Certains plans et une scène en particulier sont à tomber par terre. A découvrir le 8 août.
[Oui c'est vrai je ne parle que de films que j'ai aimés dans cet article, et alors ?? Et de films du pâté aussi ?? ET ALORS ???]



Vendredi soir, à l'Espace Pierre-Cardin : projection en avant-première des six épisodes d'une nouvelle série française qui sera diffusée à la rentrée sur France 3. Les Oubliées, de Hervé Hadmar, avec Jacques Gamblin, est une excellente surprise [en même temps je ne me base que sur des a priori que j'avais sur les séries françaises, puisque je n'en ai jamais regardées - pas plus que des séries américaines, me direz-vous, oups...]
Un très beau générique (important quand on se le tape six fois entre 17h et minuit), Gamblin impressionnant, et le reste du cast qui ne démérite pas, sauf rares exceptions - mais surtout un scénario très bien ficelé et une réalisation nerveuse, caméra à l'épaule très souvent, qui m'a particulièrement séduit. J'ai vraiment accroché, et si on ajoute que cette histoire de filles qui disparaissent et de flic sur la pente descendante se déroule entre Lille et Boulogne-sur-Mer, j'en connais d'autres qui seront séduits d'avance !
Site officiel


Enfin, ce midi, "projection de travail" de 99 francs, de Jan Kounen, adapté du bouquin de Beigbeder et avec Jean Dujardin.
[J'adore dire "projection de travail", et j'adore sentir que je n'ai pas du tout le droit de parler du film comme ça sur Internet, et savoir aussi que je vais quand même prendre le risque et qu'au fond, ces frissons, c'est bidon ha ha ha...]
Bref je n'ai pas lu le livre (sacrilège) mais j'ai assez accroché au film, pas un chef-d'oeuvre, mais très rythmé, bien mené, cynique et crade comme il faut, et avec un Dujardin au top. Plein de clins d'oeil réjouissants aussi ! En salles le 26 septembre.
(C'est bon ? On ne va quand même pas me reprocher de dire du bien d'un film de la maison !!)



Voici donc pour la page "écrans" des derniers jours. Au plaisir !

6 commentaires:

Elisa a dit…

Je reste écoeurée par le Scaphandre et le Papillon, mais j'admets que c'est un parti pris de la mise en scène, particulièrement efficace pour ce qui est de déclencher un délire claustrophobe... J'ai tout bonnement détesté ce film.
Après Lui rentre dans les films insignifiants.
Le Scaphandre dans les films insupportables.
Les Chansons d'Amour dans le palmarès 2007, sans conteste.

Très joli résumé de ta vie cinématographique, mon chou, tout cela donne envie d'aller dans les salles ou de se mettre devant sa téloche pour Les Oubliées...

Quant à Littlest Things, de Lilly Allen, j'adhère, j'adore.

Take care... Love.

Matoo a dit…

Je vais te dénoncer euuuuh, je vais te dénoncer euuuuh ! :))

Nan plus sérieusement, je dois aller voir "Après lui" avant qu'il se casse des cinés, mais je doute de plus en plus que ce soit une bonne idée...

Arthur a dit…

@ Elisa > Content que Lily te fasse tourner la tête, à toi aussi :o)

@ Matoo > Disons qu'il y a d'autres films à voir en ce moment qui valent plus leur pesant de cacahuètes - après c'est toujours bien de se faire sa propre idée ^^

mathilde a dit…

rien de déshonorant à ne pas avoir lu "99francs" !!

Anonyme a dit…

Ton anonymous préféré :
Message perso à venir car pas internet. Sinon, j'ai vu 3 films en avant-première : Blood & Chocolate (suicidaire comme film, nul), Shreck the third (franchemenet, j'ai préféré le 2 mais bon...) et Ocean 13 (suicidaire bis, nul nul nul. Toutes les blagues dans la bande annonce. Rien à part les acteurs et encore moi Brad ne me fait pas bander). Bon C U Honey

matorif a dit…

Effectivement tu te la pètes encore plus que moi avec tes projections de travail... mdr Je ne sais pas ce que vaut le film, mais j'ai trouvé le livre trop cynique pour moi...