mardi 26 juin 2007

Toiles empêtrées

A l’intérieur, un pétard mouillé, ou comment faire très gore mais gâcher un bon pitch de départ par un mauvais scénario – alors que sur le Boulevard de la mort les promesses sont toujours tenues, 2 mois et demi après la première vision. Jouissif, c’est le mot. Le film inutile de l’année s’appelle bel et bien pour le moment Ocean’s 13, tandis que Shrek le troisième n’est pas si décevant que ça. Fragile(s) est une agréable surprise aigre-douce, juste un poil trop longue.
Dans le lot, les toiles manquent quand même cruellement d’originalité ces temps-ci.
Le mot d’ordre, s’abreuver des Chansons d’amour pendant qu’il en est encore temps, sans oublier de passer par Persepolis dès ce mercredi.
« Avé moi ! »


2 commentaires:

matorif a dit…

On est raccord (c'est le cas de le dire !) je suis déjà - pour Shrek3 et les chansons d'amour - ou vais - pour le boulevard de la mort - voir les films que tu a apprécié, et j'avais déjà considéré les autres comme déplorables a priori ! merci de me conforter dans mes choix...

matorif a dit…

et je te conseille "Et toi t'es sur qui ?" pendant que j'y suis ! rafraichissant ! et pas si éloigné de nos problématiques...