mardi 19 juin 2007

Persepolis


C'était lundi soir aux Halles : l'avant-première de Persepolis, un vrai bijou de cinéma à découvrir le 27 juin.

Le film nous était présenté par les producteurs, les réalisateurs Marjane Satrapi (également auteure de la bande dessinnée d'origine et accessoirement sujet de l'histoire) et Vincent Paronnaud, et les 'voice talents' Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve et Simon Abkarian.
Belle soirée, toute simple, et qui nous a permis de découvrir cette merveille cinématographique.

Oui, pour le coup, j'ai vraiment été séduit de bout en bout : l'animation 2D en noir et blanc est d'une simplicité absolue mais aussi absolument charmante, elle renforce le propos du film de manière convaincante et épurée.
Le propos, c'est l'enfance à Téhéran de Marjane, au milieu des troubles que traverse le pays : la chute du Chah, la guerre avec l'Irak qui a suivi; puis l'exil de la jeune fille à Vienne, son retour en Iran...
Le propos est donc dur, réaliste, ancré dans une réalité historique des plus noires.
Pourtant, le spectateur passe plus de temps à rire qu'à pleurer - il est révolté, indigné, attristé, mais il rit de l'impertinence acérée de la jeune femme, sa grande gueule intelligente et réfléchie lui ayant sans aucun doute permis d'en arriver là où elle est aujourd'hui, et qui est une situation objectivement bien meilleure que la jeunesse qu'elle a vécue.
L'émotion affleure souvent aussi, que ce soit face à la révolution, la guerre, les morts, ou face à l'adolescence de Marjane, lors de ses années autrichiennes, une adolescence aussi simple, difficile et "drôle" que n'importe quelle autre.
C'est cette dimension du film, sa capacité à mêler intimement événements politiques graves et détails classiques d'un quotidien somme toute heureux et filant à 1000 à l'heure, qui fait tout le charme de Persepolis. Tout son charme et toute sa puissance !
Sans oublier la touchante voix de Chiara Mastroianni (Marjane), l'irrésistible gouaille de Danielle Darrieux (la grand-mère dans le film), ou le calme posé des parents, Catherine Deneuve et Simon Abkarian. Ainsi que Gabrielle Lopes, qui prête sa voix à Marjane enfant, avec un naturel confondant.

Vraiment, vraiment, vraiment, courez voir ce film !!
Je sens que je vais me procurer les BD moi...

En attendant, quelques images de la soirée de lundi, ainsi qu'une vidéo, dont on voudra bien me pardonner la piêtre qualité...

Marjane Satrapi

Deneuve et Mastroianni

La grande et belle Catherine


Enfin, quelques images du film :

6 commentaires:

Anonyme a dit…

j'avais déjà très envie d'aller voir ce film, mais la tu m'as convaincu! J'éspère en ressortir aussi content que toi ! Merchi

Anonyme a dit…

L'anonyme c'est Ju... J'ai pas mis mon nom...

e. a dit…

Je regarde en ce moment même une émission, avec Marjane, Chiara, Catherine et d'autres bons esprits : même si j'ai déjà vu le film, les propos de Marjane renforcent mon amour pour lui, un des meilleurs de l'année certainement, qu'il faut voir pour se sentir plus libre et plus heureux, pour rire et pour être ému, un chef d'oeuvre en noir et blanc. Ca faisait un bail.

B. and M. (la BAM orpheline...) a dit…

Buenos Aires, le 21/06/2007

Notre cher petit A-doré,

MERCI pour ces belles images qui nous font partager un peu de cette soirée emminement cathesque d'une part, et surtout qui nous donne terriblement envie de filer voir Persépolis (un plaisir que je m'accorderai dès mon retour en ce qui me concerne - M). En tout cas à 11 212 km, la BAM vibre une fois de plus autour de sa marraine; un avant-goût des retrouvailles qui s'approchent... On a hâte! On t'embrasse tellllllement fort (un trou dans la joue!) On pense à toi mon p'tit A!

B.-snif-M.

B & M a dit…

PS: E. (Elisa?), quelle est cette émission? (deux fan's)

e. a dit…

Je suis découverte :)
Je crois que l'émission s'appelle "Ce soir (ou jamais)", présentée par Frédéric Tadeï sur France3. Il y a souvent de bonnes brochettes d'invités, et mercredi soir, c'était très "cathesque" en effet ^^