dimanche 17 juin 2007

Fièvre toulousaine



Rien de tel que trente heures dans le Sud-Ouest pour s'assurer un week-end (bref mais) réussi ! J'en connais un qui pourrait m'avoir payé pour que j'écrive des choses pareilles, et pourtant c'est très sincère, j'en veux pour preuve les deux jours qui viennent de s'écouler.
Le "un" en question, c'est Béb', à qui nous avons, Malo, Kevin et moi souhaité ses 21 ans de fort belle manière (c'est très objectif) en le gratifiant d'une descente surprise toulousaine... Grâce à Pauline, sa soeur, nous avons subrepticement débarqué le samedi midi alors que le garçon ne s'y attendait évidemment pas. Si l'on rajoute que nous ne nous étions pas vus pour certains d'entre nous depuis presque un an, je crois qu'on comprend facilement pourquoi l'anniversaire fut réussi !
On passera sur les quelques aléas avionesques de mon côté (les gens ont vraiment de drôles d'idées, descendre à Toulouse un vendredi soir...), ainsi que sur les rendez-vous manqués (mais juste reportés !) pour se concentrer sur la température (27°C), le soleil (qui nous avait oubliés l'année dernière), les (re)rencontres (sympathiques Erasmus, belle Anne et gentil François) mais surtout les retrouvailles, intenses comme il se doit !!
Et l'on terminera sur une nuit grisante, alcoolisée, mikaisée (encore et toujours - et en plus le compère est en concert à Paris le 10 octobre, Lille le11 et Toulouse le 16, hallelujah !); nuit faite de jeux en tout genre (et vivent les bittonnieaux rwandais, les papillons analphabêtes, et autre Childéric à l'hépatite B) et de pérégrinations nocturnes ("c'est beau une ville la nuit"), à la recherche du lieu de débauche qui pouvait accueillir nos déhanchés démangeants. On oublie Le bar basque, on est déçu par La couleur de la culotte, et alors que nous misons tous nos ultimes espoirs sur Le Shanghai, ce n'est que pour découvrir la boîte dite gay la plus glauque, beauf et bôf jamais fréquentée - et si peu gay ! C'est bien la peine...
Finalement, ça ne montre qu'une chose : des bars qui craignent, ça peut être la garantie d'une soirée terriblement réussie.
Quant au week-end...


5 commentaires:

Alex a dit…

Contente de voir que le WE toulousain était réussi.. ces noms de bars me rappellent de bons souvenirs. Je t'aurais conseillé la Bodega Bodega et l'Aposia si j'avais su...
à très bientôt à Paris pour que nous fassions le tour des bars ensemble! gros bisous

MAthilde a dit…

Mon Tutur, ça me déçoit bcp bcp qu'on se soit manqué de la sorte mais c pas grave, tu as dit que tu reviendras et moi j'ai dit que j'irai à paris donc...sinon la couleur de la culotte, ça dépend des jours et un des meilleurs clubs de toulouse, c le purple,juste à côté de chez nous !!

Arthur a dit…

@ Alex > J'ai hâte !

@ Mathilde > J'ai hâte ! (bis)

Anonyme a dit…

Mais euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh moi aussi je voulais y etre................ snif snif snif

bon anniv qd meme petit beb... meme si sans ma 306 ca doit pas etre pareil toulouse !

Biz
ppppppp

Gaud a dit…

Tsss... mais qu'est ce que tu vas trainer au Shangai?! Y a que le Kleo de vrai! Je te montrerai où sont les bogoss toulousaings!