mardi 3 juillet 2007

Discutons !


J’ai été linké par un(e) inconnu(e). Chouette !
Sauf que, cher Monsieur (chère Madame ?), il faudrait rester poli tout de même : est-ce que je gueule, je vous le demande ??
Si vous descendez un peu, trois articles plus bas, vous trouverez une petite réflexion que j’avais publiée en prévision de la Gay Pride, et où j’évoquais le communautarisme et à plus forte raison la discrimination positive. Je parlais de mon indulgence récente sur le phénomène, alors que j’avais toujours été jusque là très fortement opposé à ces formes de cloisonnement qui selon moi divisent la société plus qu’elles ne la rassemblent. J’expliquais d’une part que je commençais à aimer toutes ces petites choses « gaies » de toute façon, et d’autre part qu’il fallait se rendre à l’évidence : pour faire avancer certaines choses, la discrimination positive pouvait avoir du bon.
Apparemment, c’est cet article que vous pointez du doigt, cher Monsieur, chère Madame, pour étayer votre critique acerbe de la discrimination positive, en disant que je « [sais] gueuler le plus fort ». Critique avec laquelle je suis grandement d’accord par ailleurs, je tiens à vous le dire, et ce même si votre blog n’est pas très funky et que vous êtes sarkozyste (:p) ! Surtout que vous illustrez votre propos par des exemples quelque peu extrêmes, venus des Etats-Unis (encore un bon point pour vous, puisque l’affirmative action est née là-bas !)
Je suis d’accord avec vous, mais vous trouve sévère avec mon humble article. Disons que vous ne nuancez pas suffisamment votre propos. Il est très certainement dommage que Monsieur Mougeotte ait choisi Harry Roselmack pour présenter le JT de TF1 sur des critères sans aucun doute ethniques avant de réaliser qu’il était aussi un très bon journaliste (ouf, sauvé) – il n’empêche que ça ne peut pas faire de mal de montrer à la ménagère de moins de cinquante ans que la France est multiculturelle, et que ça peut ressortir autrement que dans des reportages saignants sur les banlieues. Et en plus, c’est un très beau (bon, pardon) journaliste.
Côté homo, on ne peut même pas parler de discrimination positive pour la Gay Pride, auquel cas vous avez pris un bien mauvais exemple en me linkant cher Monsieur, chère Madame. Par contre, il est vrai qu’on peut parler de communautarisme. Et puisqu’on y est, autant en discuter. Et pour répondre à l’argument qui ressort souvent, et que je me permettrai de sentir sous-jacent dans votre billet, non, ce genre de manifestation « entre pédés » n’entérine pas une marginalisation inéluctable. Elle est encore malheureusement nécessaire pour montrer à tout un chacun que les homos revendiquent des droits et des libertés qu’il est juste inadmissible qu’on mette tant de temps à leur accorder en ce charmant début de XXIème siècle.
Et puis la Gay Pride, si vous étiez passé(e) y faire un tour, vous auriez vu qu'elle est pleine d'hétéros (donc pas si communautaire), et vous auriez aussi vu à quel point nous n’y gueulons pas : nous préférons danser, chanter, rire et sourire. Ça marche beaucoup mieux :)
Oui, la discrimination positive et son communautarisme inhérent sont dangereux poussés à l’extrême, et il est même triste d’avoir encore à y recourir aujourd’hui - pourtant je vous assure, cher Monsieur, chère Madame, qu’il est des plus utiles pour avancer un petit peu, et surtout faire avancer les mentalités.
Comme partout ailleurs, tout est question de nuance.
A bon entendeur...

8 commentaires:

Banquise Tropicale a dit…

Bonsoir
Le lien vers ton article illustrait un point précis: Toute discrimination par le biais de la loi favorisera ceux qui gueulent le plus fort ou font la plus grosse manif. De mémoire, dans ton article tu affirmais que l'intérêt de ce communautarisme était justement pour peser autant que possible.. Le lien me semblait assez clair :)
Bien à toi
Banquise

Cam a dit…

Quoiqu'il en soit, c'est tout de même le début de la gloire de se faire linker comme ça..

se faire linker c'est vraiment drôle comme expression.. J'imagine bien les conversations "allez viens que je te linke !"..

Pardon.. petite digression !

et pendant ce temps là Jack est reparti dans sa circonscription de Boulogne sur mer.. et oui !

Les deux pichards sont toujours en vadrouille..

je cauchemarde en pensant au moment où je vais devoir faire mes valises !

et je lis ton blog !

je t'embrasse !

Anonyme a dit…

Mais c'est qu'il est énervé le Tutur. Je t'imagine déjà devant ton ordi en train de bouillonner sur ton clavier pour répondre à "Banquise".
De toute façon, d'un point de vue politique, je suis d'accord avec l'idée de discrimination positive à faible dose en espérant que, dans un futur proche (inch'Allah), cette discrimination ne serve plus à rien puisque les français n'embaucheront plus que sur les compétences.
Mais je suis très pessimiste là-dessus. Il faut d'abord attendre que nos vieux crèves (trop racistes les vieux). La nouvelles génération est plus ouverte d'esprit. Harry est un super journaliste et Noémie Lenoir est trop bonne. Voilà de l'ouverture d'esprit Sc-Po.
Sur ceux, bonne journée.
Your favorite Anonymous who forgot agai to send you this fu***ing email.

Arthur a dit…

@ Banquise tropicale > Chère Banquise, je crois que nous mélangeons un peu tout. Comme je le soulignais encore hier, il me semble difficile de parler de "discrimination positive" en ce qui concerne la Gay Pride. Je maintiens donc que me prendre en exemple dans ton article était une mauvaise idée :)
Alors oui, l'idée de la manif' c'est de peser, de marquer les gens en leur montrant que nous ne sommes pas folles et que nous avons droit au bonheur (pour stéréotyper) - mais lorsque je revendique l'égalité avec les couples hétérosexuels, je n'imagine pas un seul instant être dans le champs d'une "discrimination par le biais de la loi" vis-à-vis d'autres personnes : c'est pour moi la normalité la plus absolue, et il n'y est nulle part question de discrimination positive.
Bien à toi de même,
Arthur

@ Cam > Ne cauchemarde pas trop quand même - en tout cas, étant passé par là il y a deux mois, je te soutiens :) Plein de bisous !

@ My favorite Anonymous who forgot again to send me this fu***ing email (bastard!!) > inch'Allah ^^

Anonyme a dit…

@ Arthur : Salam ‘alaykoum Oua Rahmatou Allah.
Anonymous.

C. a dit…

Tu connais mon point de vue sur toute la question, quoiqu'un peu ambigue je le reconnais, on en a encore parlé hier soir. La curiosité m'a poussé à venir voir où en était le débat (qui n'en est pas vraiment un pour l'instant)...Quoiqu'il en soit il est clair que tu est plutôt convainquant comme gars.lol, nottamment quand tu défends les choses qu'on ne devrait plus défendre depusi des décénies: égalités, droits...patin coufin la routine quoi.Bref donc presque convaincu, même si pour moi ca reste du communautarisme (avec des hétéros spécateurs), et un joli défilé riche en couleur pas tout à fait représentatif de ce que j'entend par marcher par fierté.
Bises continue comme ca qd meme.
C.

C. a dit…

bon j'en rajoute une couche pour m'excuser auprès de tous ceux choqués par mes ENORMES fautes d'orthographes et de grammaire dues à mon écriture précipitée. bises

Arthur a dit…

@ C. > Ecoute, si je suis en train de te convaincre, tout va bien... :D
Et en effet, c'est plutôt soft comme débat, c'est parce que chacun réfléchit bien dans sa tête à la façon dont il va m'encenser, m'insulter, ou me montrer sa plus complète indifférence sur le sujet.
Je suis ton conseil, je "continue comme ça quand même", et je te rassure sur le fait que PERSONNE n'a été choqué par tes ENORMES fautes d'orthographe et de grammaire... ;o)
Bises !